Depuis que j’étais étudiant en faculté des sciences économiques et de gestion, j’ai commencé à mener des recherches sur les causes de faillite et de stagnation de certaines entreprises. Au bout de quelques années, j’ai obtenu des résultats très intéressants. J’ai attendu un moment avant de partager avec vous ces résultats dans cet article parce qu’il me fallait les vérifier et confirmer sur plusieurs entreprises et business.

Est-ce que vous vous posez les questions suivantes ?

  • Pourquoi mon entreprise ne connait pas de croissance malgré tous mes efforts ?
  • Pourquoi mes produits connaissent tout le temps la mévente malgré les publicités et promotions ?
  • Pourquoi malgré le fait que mon chiffre d’affaires augmente chaque année mon résultat reste constant, décroissant ou augmente très lentement par rapport à l’augmentation du chiffre d’affaires ? ….

Si vous êtes dans l’un des cas ci-dessus, ou que vous voulez  accroître vos résultats, vos affaires, vous devez continuer à lire la suite de cet article.

De nombreuses raisons justifient la non croissance et la faillite des entreprises.


 

LA NON MISE EN PLACE DE LA COMPTABILITE ANALYTIQUE OU UNE MAUVAISE REPARTITION DES CHAGES INDIRECTES

  1. Qu’est-ce que la comptabilité analytique ?

La comptabilité analytique est un mode d’organisation et de traitement  des informations comptables  permettant de calculer le résultat par produit  ou par activité afin de permettre de prendre des décisions d’ordre spécifiques. Elle n’est pas imposée par la loi contrairement à la comptabilité générale dont la tenue est obligatoire. En effet du fait de son caractère facultatif elle est négligée par plusieurs entreprises.

  • Quelle est l’importance de la comptabilité analytique dans une entreprise ?

Chers entrepreneurs et chefs d’entreprises, d’abord je voudrais que vous sachiez que la comptabilité analytique est pour votre propre intérêt. Elle n’est pas dans l’intérêt de l’Etat c’est pourquoi l’Etat ne vous l’avait pas imposée. C’est elle qui vous permet d’aller en profondeur de vos activités, de faire une analyse plus profonde et spécifique à chaque produit ou service que vous vendez.

  • Elle vous permet de calculer le coût de production de chaque produit.
  • Elle  vous permet de calculer le coût de revient de chaque produit.
  • Elle vous permet de déterminer le chiffre d’affaires  de chaque produit ou service  que  vous  produisez.
  • Elle vous permet de calculer le résultat  pour  chaque produit.
  • Elle  vous permet à  partir des résultats  de chaque  produit de savoir, quel produit est rentable et lequel n’est pas rentable.
  • Elle vous permet de chercher les raisons pour lesquelles tel ou tel produit n’est pas rentable.(est-ce que c’est parce que les matières premières sont trop chères ou c’est leur transport qui est trop, si c’est le cas est ce qu’il faut qu’on change de fournisseur ou qu’on se lance dans une politique de négociation de prix avec le fournisseur, ou c’est peut-être la main d’œuvre au niveau de cet atelier qui est de trop etc…..
  • La comptabilité analytique en effet vous amène à mener toutes ces réflexions et analyses afin de savoir si il faut continuer à fabriquer ce produit ou si il faut l’éliminer ou le remplacer par un autre produit substituable.

  • VOICI UN FAIT QUE JE VAIS VOUS PRÉSENTER SOUS FORME D’EXEMPLE AFIN DE VOUS PERMETTRE DE COMPRENDRE

Une entreprise X fabrique trois produits nommés A, B et C.  X n’a mis en place que la comptabilité générale car celle-ci est obligatoire puisque l’Etat doit percevoir l’impôt sur le résultat général calculé à la fin de l’année par la comptabilité générale.  Maintenant, du fait que le résultat général annuel est déjà positif, Les dirigeants de X ne cherchent plus à savoir si  A est rentable, si B est rentable et si C aussi est rentable.

Mais en réalité, il y a que le produit A et C qui sont rentables. Le produit B  n’est pas rentable. Mais puisque A et  C sont tellement profitables et donne un résultat positif, et ce résultat  est assez pour couvrir la perte de B et dégager encore un excèdent  qui est ici le résultat général, l’entreprise(X) n’a pas su que la fabrication de B ne lui est rentable.

Si on note par exemple RA, RB, RC  les résultats respectifs des produits A, B et C. Et si on a en dollar:

RA = 5 000 000  et RB = -3 000 000  et RC = 8 000 000.

mathias

 

 

Vous verrez que le résultat général de l’entreprise sera toujours positif soit  RG= 10 000 000.

En effet puis ce que l’entreprise n’a pas mis en place un système de comptabilité analytique pouvant lui permettre de connaitre le résultat de chaque produit, elle se contente seulement du résultat général obtenu à la fin de chaque année. Et elle fait ainsi une perte 3 000  000 chaque année. Ce qu’elle aurait pu facilement éviter grâce à la comptabilité analytique.

 

  •  DIFFICULTES LIEES A LA REPARTITION DES CHARGES INDIRECTES

Il y a parmi elles, certaines entreprises qui reconnaissent l’utilité de la comptabilité analytique et la mettent en place dans leur entreprise. Mais nombreuses sont confrontées à des difficultés de répartition des charges indirectes. Car, qui dit comptabilité analytique dit charges indirectes. Et si vous répartissez mal, les charges indirectes, vous allez avoir un résultat  biaisé qui va vous amener à prendre des décisions stratégiques qui vont vous conduire droit dans le mur.

  • Qu’est-ce qu’une charge indirecte ?

Une charge indirecte est une dépense engagée pour le compte de plusieurs produits ou services. Voici quelques exemples de charges indirectes :

  • Les frais de transport pour les matières premières de deux ou plus de deux produits
  • L’énergie électrique consommée pendant la fabrication des produits
  • La quantité d’eau consommée pour la fabrication des produits
  • Le salaire des agents d’entretiens et des agents de sécurité de l’entreprise
  •  Le salaire du Directeur, du secrétaire et celui des autres membres de l’administration.
  • L’amortissement des immobilisations etc…….

Qu’elle est en effet la part de chacune de ces charges qui revient à chaque produit ?

Et c’est exactement le plus gros challenge de nombreuses entreprises aujourd’hui. Il faut des clefs de répartition  pour pouvoir répartir ces charges.

Et comment déterminer ces clefs de répartition ?

Et bien cela varie d’une entreprise à une autre. Et c’est notre raison d’être.  Si vous voulez mettre  en place de la comptabilité analytique dans votre entreprise, ou vous l’avez déjà mise en place et vous avez besoin de conseils pour la détermination des clefs de répétition des charges indirectes, ou pour le calcul de coût par activité, contactez-nous simplement. Nous vous accompagnons et vous  allez désamorcer tout ce qui croche dans vos affaires puis accroitre vos résultats de façon exponentielle.

L’augmentation de votre chiffre d’affaires au cours de l’année N+1 n’entraine pas forcement une augmentation proportionnelle de votre résultat par rapport à celui de l’année N. Par exemple, si au cours de l’année N vous avez un chiffre d’affaires annuel de 10 000 000 dollars et que votre résultat annuel  était de  4 000 000 de dollars  et qu’en année N+1 vous avez un chiffre d’affaires de 15 000 000 de dollars, alors vous pouvez avoir un résultat qui se situe dans les cas suivants. Soit Rn1 votre résultat au cours de l’année N+1 et Rn celui de l’année N.

1erCAS :   Rn1 inférieur à  4 000 000(Rn)

2emeCAS : Rn1 égal à         4 000 000 (Rn)

3emeCAS : Rn1 Supérieur à 4 000 000 (Rn)Pour les deux premiers cas, le problème est clair et facilement identifiable par les dirigeants. Mais le troisième cas échappe beaucoup de dirigeants. Le résultat a augmenté. Certes, mais dans quelle proportion par rapport à l’augmentation du chiffres d’affaires ?.

Leave a comment